Construire un mur de soutènement banché dans son jardin : Comment procéder ?

Mur en béton couler

Dans un jardin, le mur de soutènement constitue à la fois un élément décoratif et architectural. Il se révèle particulièrement indispensable lorsque le jardin est en pente. En effet, il protège efficacement l’espace vert contre les crues, les éboulements ainsi que les érosions. Le mur de soutènement se retrouve parmi les ouvrages les plus difficiles à réaliser en maçonnerie. Mais avec les bonnes techniques et en suivant à la lettre ces indications, le travail sera nettement plus aisé.

Construction d’un mur de soutènement banché dans un jardin : Les principales étapes à suivre

D’emblée, la construction d’un mur de soutènement banché dans un jardin passe par les étapes suivantes :

  • La réalisation de la fondation
  • Le montage du mur de soutènement
  • La mise en place du système de drainage
  • Le remblayage

Pour un mur en parpaing les étapes sont similaires, consulter tout de même un guide pour ce type de mur.

La pose de la fondation est une étape importante, car la solidité et la durabilité du mur de soutènement banché en dépendent, il faut toujours conserver certaines règles. Plus les fondations sont solides, plus le mur pourra résister aux fortes pressions. Ainsi, la première chose à faire est de délimiter la fondation en marquant l’emplacement du mur de soutènement. Pour cela, vous aurez besoin de piquets et de cordes.

Il faudra ensuite creuser le fond de la fouille qui va accueillir les bétons banchés. Attention ! La profondeur du fond doit impérativement correspondre à celle de la semelle. Pensez également à mettre de côté les terres argileuses et les cailloux, car ils vous seront utiles pour le drainage et le remblayage.

L’une des caractéristiques du mur de soutènement en béton réside dans sa mise en place. En effet, le coulage requiert l’utilisation de deux banches en bois ou en métal, selon les convenances. Cette étape doit être réalisée avec une grande précaution. Il faut laisser le béton banché séché 48 heures avant de procéder au montage du mur de soutènement.

Le prix d’un mur de soutènement banché

Béton toupie à béton

Il faut savoir que le mur de soutènement banché possède quelques particularités. Sa composition et sa résistance en font partie. En effet, le béton banché est une variante du béton armé. La différence réside surtout au niveau de la composition. Celui-ci contient du ciment, des adjuvants et du sable. Bien évidemment, la quantité va dépendre de la longueur et de l’épaisseur du mur de soutènement, qui variera entre 15 et 25 centimètres.

Même si le mur de soutènement banché fait de plus en plus d’adeptes, son prix rebute les portefeuilles modestes. Les ingénieurs et les artisans maçons évaluent le coût d’un mur de soutènement banché à 100 euros par mètre cube en moyenne. Plus concrètement, il faudra prévoir un budget entre 80 euros et 150 euros par mètre cube, mais plus généralement il faudra regarder le prix d’une toupie à béton. Certains artisans proposent des tarifs au mètre carré. Ainsi, le prix d’un mur de soutènement en béton banché sera compris entre 75 euros et 150 euros par mètre carré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *