6 centimes de baisse à la pompe

Pompe à essence

Pierre Moscovici, ministre de l’Économie et des Finances, a annoncé une baisse de 6 centimes maximum du prix des carburants pour les 3 mois à venir. 3 centimes pris en charge par l’État, 3 par les groupes pétroliers applicables dès aujourd’hui.

« C’est un effort substantiel et concrètement, c’est un euro et demi de moins pour un plein de 25 litres » martèle le ministre, précisant que « cela représenterait pour l’Etat un effort qui sera d’environ 300 millions d’euros ».  L’état a demandé un effort à chaque opérateur. Le pétrolier Total, décrié si souvent, a déjà annoncé une baisse de  ses tarifs de vente des carburants de 2 à 3 centimes par litre. Ce réseau comprend environ 2.000 stations, opérant sous les enseignes Total, Total Access (sa marque à bas coûts) et Elf (en cours de conversion vers Total Access).La décision ne concerne pas les 214 stations appartenant à des revendeurs opérant sous la marque Total, ces derniers « fixant librement leurs prix » d’après le groupe pétrolier.Le gel des prix des carburants promis par le candidat Hollande n’est plus d’actualité.Les associations de consommateurs affichent leur déception.

Toutes attendaient que le gouvernement franchisse la barre symbolique des 10 %  alors que le pouvoir d’achat est malmené de toutes parts, que le chômage ne cesse de grimper et ont demandé des mesures de plus long terme pour lutter contre la flambée des prix à la pompe.

Il faut avouer que tout compte fait, l’économie réalisée ne permettra pas beaucoup d’extras. Cette légère baisse suscite beaucoup de désillusions, a lancé lundi Michel Fréchet, président de la Confédération générale du logement (CGL), tandis que l’association Familles rurales doute de l’impact de ce petit effort.

Archive du jeudi 30 août 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *