Orange Télécom, échec ou réussite de ses différentes filiales internationales

orange développement international

Orange est un groupe français qui a su se développer à l’international, au fil des années ils se sont implantés dans le monde entier. En France, il est le premier sur le marché de la télécom et souhaite bien faire de même à l’étranger, pour cela il s’implante et parfois investi dans des entreprises existantes.

Orange, une implantation internationale

Orange est numéro 1 sur le marché français ce qui le pousse à vouloir se développer à l’international est être présent sur chaque continent. Il est présent actuellement dans plus de 30 pays, en voici la liste qui ne cesse d’évoluer :

En Europe,

  • France métropolitaine, mais aussi ses DOM
  • Belgique avec sa filiale Orange Belgique
  • Espagne, avec Orange España
  • Luxembourg avec sa filiale Orange Communications Luxembourg
  • Moldavie
  • Pologne, qui a pour filiale Orange Polska
  • Roumanie
  • Slovaquie

En Asie et Océanie

Bien moins présente que sur les autres continents, Orange est présent en Vanuatu avec des actions au travers de Mauritius Telecom. C’est un marché qu’il reste à développer, mais il faut savoir que la concurrence est intense en Asie.

Au Moyen-Orient

Orange a su s’implanter en Jordanie, en Irak malgré quelques réticences détaillées ci-dessous, enfin ils sont aux Émirats arabes unis. Des pays qui ont parfois des politiques divergentes à celle de la France, qui imposent des barrières difficiles à franchir.

En Afrique

Le continent est vaste, Orange a su s’imposer et s’implanter sur le territoire. L’opérateur est présent au Botswana, Burkina Faso, Égypte, Guinée, Liberia, Madagascar, Mali, Maroc, Tunisie, Niger, Sénégal, République Démocratique du Congo, Niger, Maurice, Sierra Leone et de nombreux autres pays. Ils sont au nombre de 18 et s’implante pour répondre aux besoins de la population.

Des réussites, mais aussi des échecs : Le cas de l’Irak

Orange était le premier à vouloir s’implanter en Irak, ils ont donc investi en 2001, en prenant des actions de Korek Telecom, sous forme de joint-venture. Pour la société, c’était une grande opportunité cet investissement, d’autant plus à la fin de la guerre, où il fallait moderniser le réseau télécom du pays et des millions d’usagers ont besoin de cette technologie.

Malheureusement, c’est un investissement, qui ne s’est pas déroulé comme prévu, le contrat a été invalidé en 2014, pour le non-respect de certaines règles et engagement en matière d’infrastructure et d’entretien du réseau. Malgré les recours à la justice, c’est le régulateur local qui gagne, ce qui donne une annulation du contrat entre Irak Telecom et Korek Telecom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *