Rhône : Mercier et Forissier valide la position du « ni-ni » pour le second tour

Politique

Michel Mercier et Michel Forissier tenaient une conférence de presse commune, mercredi, dans le cadre du second tour des législatives. Le but : valider la position officielle de l’UMP.

Mercredi, les deux figures centristes de l’UMP ont rappelé la position de la droite vis à vis des circonscriptions dans lesquels le FN reste en lice face à un candidat de gauche. Dans le Rhône, la 14e circonscription est la seule dans ce cas. Le candidat socialiste Yves Blein doit y affronter la frontiste Sandrine Ligout. « Il n’y a pas la moindre compromission avec l’extrême-droite » a assuré Michel Forissier. S’il n’y a pas de complaisance avec le FN, il n’y aura pas pour autant de front républicain. « Il ne peut y avoir ni accord avec le FN, ni avec la gauche car nous avons un autre projet de société qui n’est pas compatible avec le leur », a rajouté le vice-président du Conseil général du Rhône. Rappelant l’argument de la droite, Michel Mercier a de son côté loué la nécessité d’avoir « une opposition la plus forte possible pour que la gauche ne concentre pas tous les pouvoirs ».

Le président du Conseil général, Michel Mercier, en a profité pour contester la manière dont se tiennent les élections des parlementaires. L’ex-Garde des Sceaux s’est dit, notamment, favorable à ce que les députés soient élus en même temps que le président de la République. Il s’est aussi déclaré en faveur d’un changement du mode d’élection des sénateurs : « ils doivent être élus directement par les citoyens à la proportionnelle intégrale ». Michel Mercier reprendra d’ailleurs son siège de sénateur « dès dimanche à 0h, dans le respect de la constitution ».

Archive du mercredi 13 juin 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *