Lyon: Voyager cool et en pleine forme

Quai à Lyon

Partir loin implique de prendre quelques précautions préalables sur un plan santé. Pour s’envoler l’esprit tranquille, La consultation de Médecine du Voyage et le Centre des Vaccinations Internationales du service des Maladies Infectieuses et Tropicales de l’hôpital de la Croix-Rousse sont ouverts tout l’été, avec des plages de consultation élargies.

Vous êtes fin prêt pour votre voyage de l’été dépaysant et lointain. Valise, crème solaire, matériel photo pour des souvenirs inoubliables… mais avez-vous vérifié votre trousse médicaments ? Un petit rendez vous au centre des Vaccinations Internationales du service des Maladies Infectieuses et Tropicales de l’hôpital de la Croix Rousse peut vous éviter des désagréments au mieux voir de vrais problèmes de santé dans un pays lointain.

Petits conseils de prudence :
Le Pr Christian Chidiac, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales, met en garde contre
les informations diffusées sur internet. « Seuls les professionnels sont capables de discerner
les informations sérieuses et actualisées des autres, lesquelles peuvent mettre en danger
la vie des voyageurs », explique-t-il. « Certains médicaments contre le paludisme, par exemple,
peuvent être dangereux lorsqu’ils sont pris en même temps que d’autres traitements ». On peut
citer certains médicaments contre l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque, l’épilepsie,
certains antibiotiques, etc.De plus, l’usage de ces médicaments dans la prévention du paludisme est non seulement réservé à certaines régions du monde, mais la liste des pays concernés est actualisée chaque année par l’Organisation Mondiale de la Santé. Même si un médicament a été prescrit pour un précédent voyage dans la même région ou une autre partie du monde, un médecin spécialiste doit vérifier qu’il reste adapté. L’automédication en prévention du paludisme est fortement
déconseillée.
La  prévention du paludisme ne se limite pas à la prise de médicaments, mais
comporte obligatoirement des mesures de lutte contre les moustiques potentiellement
vecteurs de maladies (répulsifs cutanés, moustiquaires imprégnées d’insecticides) : palud bien
sûr, mais aussi dengue ou chikungunya. Ces mesures sont détaillées par le médecin au cours
de la consultation de médecine du voyage. En fonction de toutes ces données, les voyageurs sont
guidés utilement pour constituer leur trousse de pharmacie de voyage.

Seuls les centres de vaccination habilités peuvent fournir le calendrier de vaccination international et effectuer certaines vaccinations, comme la fièvre jaune, destinations, ou les méningites (ACYW135),
obligatoires pour le pèlerinage à La Mecque.

La Médecine du Voyage : un service performant 
Outre cette activité de prévention à travers la consultation de Médecine du Voyage et le Centre
des Vaccinations Internationales, l’Hôpital de la Croix-Rousse assure le diagnostic et le
traitement des maladies infectieuses et tropicales, le cas échéant au retour de voyage, en
hospitalisation complète, de semaine, ou en hôpital de jour. Il dispose également de chambres
d’isolement permettant, si besoin, de prévenir la transmission d’agents infectieux et la
contamination de l’environnement.

Consultations à l’hôpital de la Croix-Rousse du lundi au vendredi au bâtiment D.
Renseignements et rendez-vous : 04 72 07 17 51, de 13h30 à 17h du lundi au vendredi.

Archive du lundi 6 août 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *