Les entreprises d’intérim seront-elles mises en difficulté par la croissance des travaux freelance ?

Travailler chez soit en tant que freelance

Le travail en freelance se développe de plus en plus. Les indépendants travaillent soit en tant que micro-entrepreneur, soit en fondant une société unipersonnelle. Ils peuvent alors chercher les clients eux-mêmes, et bénéficient d’une grande liberté dans la gestion de leur activité.

Certaines entreprises et certains particuliers se tournent désormais vers des indépendants pour réaliser des missions qu’ils confiaient auparavant à des intérimaires. Dans ces conditions, quel est l’avenir des agences d’intérim comme Facilium et autres ? Vont-elles avoir du mal à maintenir leur rôle dans le tissu économique ?

La différence de statut entre l’indépendant et l’intérimaire

Le statut de l’indépendant et celui de l’intérimaire sont très différents. L’intérimaire est salarié, alors que l’indépendant est entrepreneur. Cela signifie qu’ils ne vont pas avoir la même façon de gérer leur activité.

Le plus souvent l’intérimaire a répondu à une offre d’emploi, ou a été contacté par une agence pour pourvoir un poste après s’y être inscrit. Il bénéficie de bulletins de paie. L’indépendant lui doit rechercher des clients, et facturer ses prestations.

Les avantages et les désavantages de chaque statut

Chacun des deux statuts a des avantages et des inconvénients. Est-ce que les avantages du statut indépendant sont suffisamment intéressants pour porter atteinte aux activités des agences d’intérim ?

L’indépendant bénéficie avant tout d’une grande liberté : il choisit ses clients, comment il réalise ses prestations, peut moduler son chiffre d’affaires comme il l’entend et il arrive généralement à une rémunération nette un peu plus élevée. Mais il doit disposer d’un numéro de TVA, éditer des factures et payer de lourdes charges.

Le salarié d’une agence d’intérim bénéficie de plus de tranquillité : sa rémunération est connue à l’avance, il peut bénéficier de primes et de congés payés, et s’il perd son travail, il est possible qu’il puisse toucher le chômage. De plus, il n’a pas à éditer de facture, et les risques d’impayés sont très maigres.

La place des agences d’intérim

Même s’il est possible d’atteindre une rémunération intéressante en tant qu’indépendant, il s’agit d’un statut majoritairement précaire, et peu sécurisant. Ce statut est d’ailleurs parfois adopté comme une solution temporaire par les personnes ne trouvant pas de travail, qui consultent les offres d’intérim en parallèle.

De plus, les agences d’intérim bénéficient d’un réseau de partenaires qui leur permet de proposer constamment des missions et des emplois, en CDD ou en CDI, et elles facilitent aussi bien la vie des salariés que des employeurs. Elles devront toutefois s’adapter pour espérer maintenir leur volume d’activité.

L’évolution nécessaire des agences d’intérim

Pour cela, elles ont tout intérêt à effectuer des partenariats avec des indépendants : en leur proposant par exemple un contrat plus stable pour exercer leur activité au sein d’une entreprise, au moins temporairement.

Elles vont également devoir renforcer leur rôle de conseil et d’assistance auprès des demandeurs d’emploi, ce qui leur fournira un grand atout face au statut d’indépendant, avec lequel il est souvent difficile de démarrer une nouvelle activité et de trouver des clients réguliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *