Les 3 façons d’apprendre le solfège

Partition de music

Pour tout musicien en herbe, il y a une phase dans l’apprentissage de son instrument qui est souvent redouté : le solfège.

Il est possible de s’appuyer sur des instruments « facile » à prendre en main pour se former comme la guitare, le piano pour lesquels il existe de nombreuses tablatures visuelles. On trouve même en ligne des comparateurs de synthétiseurs avec touche lumineuse comme comme ici permettant de savoir sur quelle touche appuyer selon le morceau.

Pourtant, le solfège reste indispensable lorsqu’on souhaite aller plus loin dans la maîtrise de la musique. Celui-ci est souvent associée à l’univers scolaire dans tout ce qu’il a de plus ennuyeux entre ses salles de classes en rang d’oignon, son professeur, ses cahiers et ses cours.

En réalité apprendre le solfège est de plus en plus éloigné de cette vision. De nos jours, il existe plusieurs façons de se former à la théorie musicale.

La formation classique : passer par le conservatoire

Quand on parle de solfège, c’est souvent l’image du conservatoire de musique et de ses salles de cours qui viennent en premier à l’esprit. Bien que parfois assez contraignant, le conservatoire reste aujourd’hui la solution la plus populaire pour se former à la théorie musicale. C’est ici que se trouvent les professeurs qui sauront guider les élèves dans l’apprentissage et les aider à corriger d’éventuelles erreurs ou mauvaises habitudes ainsi que répondre à leurs questions.

C’est en ce lieu que se rassemble les meilleurs connaisseurs de l’apprentissage de la musique. Il apparait donc comme particulièrement adapté pour recevoir des cours de qualité.

Principal inconvénient du conservatoire de musique, au-delà de l’image austère qu’il envoie parfois est qu’il est nécessaire de se déplacer, de se plier à des horaires fixes de cours et qu’il peut représenter un certain coût.

Se former au solfège en ligne

Au XXIème siècle, le conservatoire et les écoles de musiques sont loin d’être les seules options pour se former. Internet est désormais la plus grande réserve de savoir au monde et le solfège ne fait pas exception. Grâce à cela, des sites comme Apprendre-solfege proposent des offres de formation multimédia. Cela signifie que les cours s’appuient à la fois sur des textes, des visuels partitions mais également sur des vidéos et des sons pour vous aider à prendre la mesure des sons entendus et lus. De plus, malgré la distance, le web autorise les interactions et permet à l’élève d’entrer en contact avec le professeur pour lui poser des questions qu’il aurait sur les cours.

On trouve de nos jours également de nombreuses chaînes Youtube qui proposent des contenus de qualité pour comprendre les grandes notions de rythmique, mélodies, ton et apprendre à lire les notes.

Grand avantage de cette solution en plus de bénéficier de supports interactifs : il est possible de se former à son rythme, d’où on veut et avec un coût plus maîtrisé.

S’appuyer sur une méthode de solfège

Enfin, pour les plus motivés il est aussi possible de s’équiper d’une des nombreuses méthodes de solfège écrite pour se former seul. Le choix ne manque pas en librairie où de multiples auteurs et spécialistes de la théorie musicale proposent leur approche pour enseigner les différents aspects du solfège.

Si ce format d’apprentissage offre une grande liberté dans le rythme et le lieu de formation mais demande de se prendre en charge soi-même. Il est donc essentiel d’être sûr de sa volonté à aller au bout avant de s’embarquer dans une telle aventure. De même, il existe un risque lié aux mauvaises pratiques. Si on en développe où que l’on a une question à poser, on n’aura pas de professeur de solfège à côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *