Législatives : Christine Boutin en VRP de luxe

Politique

La présidente du Parti Chrétien Démocrate et ancienne ministre est venue soutenir,  à Lyon, les trois candidats de son parti aux législatives dans le Rhône.

Les valeurs avant tout

Le PCD présentant pour la première fois des candidats aux élections législatives, la présidente du parti, Christine Boutin, est venue aujourd’hui leur apporter son soutien « au nom des valeurs humanistes de la droite ». Elle espère par ce biais pouvoir remettre « au centre du débat les questions du partage des richesses, du handicap, du logement et de la santé ». Accompagnée de deux de ses trois candidates, en l’occurrence Anne-Claire Pech (4ème circonscription) et Brigitte de Seyres (2ème circonscription), la présidente du parti s’est dit « fière de leur courage et de leur volonté ». Béatrice Decrept, candidate dans la 10ème circonscription du Rhône, quant à elle, ne fait pas vraiment campagne, selon les dires de l’ancienne ministre du logement et de la ville : « Béatrice offre de la visibilité à nos valeurs, à notre parti. Elle s’est surtout engagée pour que la parité soit parfaitement respectée au niveau national ». Sur ces trois candidatures, c’est celle d’Anne-Marie Pech qui suscite le plus d’espoir pour le parti. Historiquement acquise à la droite, la 4ème circonscription est le laboratoire idéal pour examiner le poids que peut avoir les idées et les valeurs du PCD.

En présentant 118 candidats sur toute la France, Christine Boutin se fixe comme objectif « d’obliger l’UMP à avoir plus de conviction et d’engagement sur les valeurs qui font la droite chrétienne et humaniste ». Pourtant, en cas de triangulaire, la consigne est simple, se ranger derrière le candidat UMP. Même si elle avoue « avoir trop de doigts sur une seule main pour pouvoir compter le nombre de députés issus du PCD dans la prochaine Assemblée Nationale », elle confirme que ces candidatures préparent « l’enracinement local des candidats pour les futurs scrutins ». Elle conclut néanmoins sur une touche d’optimisme en pensant « avoir au moins voir un des candidats élu ».

Archive du jeudi 7 juin 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *