La Belgique en émoi face à la liberté conditionnelle de l’épouse Dutroux

Court de justice

La justice belge a décidé d’accorder la liberté conditionnelle à la femme et complice de Marc Dutroux. Les familles des victimes s’insurgent contre cette décision qu’ils estiment honteuse. Dans tout le pays qui porte encore les stigmates d’une affaire criminelle sans précédent où un homme, meurtrier pédophile belge, Marc Dutroux  avec l’aide de sa complice Michelle Martin  a séquestré six fillettes en 1995 et 1996, l’onde de choc est immense. Quatre en sont mortes, dont deux de faim après avoir été emmurées dans la cave d’une maison du couple, près de Charleroi. Elle avait été reconnue de complicité et condamnée à une peine de 30 ans.

La femme, la plus détestée de Belgique, a effectué 16 ans derrière les barreaux et demande depuis 5 ans sa liberté conditionnelle. Attestant de son repenti et arguant de son projet de se retirer dans un couvent, le tribunal d’application des peines (TAP) de Mons a fait droit à  sa requête. « Elle veut réussir sa réinsertion (…) et souhaite se racheter vis-à-vis de la société », a affirmé son avocat, Me Thierry Moreau.
Son projet de réinsertion a convaincu les soeurs clarisses qui ont une longue tradition d’accueil des personnes vulnérables. Elle y sera accueillie mais  ne fera pas partie intégrante de la communauté. Elle participera aux tâches communes comme l’entretien du potager ou la cuisine.  Elle pourra sortir du couvent, avec toutefois l’interdiction de se rendre dans les deux régions où elle a vécu avec son ex-mari. Elle sera soumise à un contrôle judiciaire et devra poursuivre sa thérapie.
Les familles craignent que Marc Dutroux, âgé de 55 ans,  condamné à perpétuité bénéficie lui aussi de l’indulgence des juges car « le monstre » est convaincu et estime que lui aussi mérite une chance de se réinsérer », a confié mardi son avocat, Ronny Baudewijn.

Archive du mercredi 29 août 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *