Grenoble : Incendies en série

Incendie

C’est la loi des séries dans l’agglomération grenobloise. Cinq restaurants ont été incendiés en six semaines. A chaque fois, des actes criminels.

Le premier incendie remonte à la semaine au 25 juin : un snack-kebab rue de Stalingrad. Deuxième feu, le 4 juillet dans un autre snack kebab à Saint Martin d’Hères. Le troisième une semaine plus tard dans une pizzeria du centre de Grenoble. Le quatrième lundi dernier dans un restaurant japonais. Enfin, dernier en date : dans un fast food hallal, dans la nuit de mercredi à jeudi. A chaque fois, des feux criminels qui ont pour but de détruire les bâtiments. Aucun vol n’a été signalé dans les cinq enseignes incendiées. A chaque fois, un acte perpétré en pleine nuit. Les enquêteurs cherchent à savoir s’il y a un lien entre ces cinq affaires. Racket ? Réglement de comptes ? Concurrence ? Ou simple coïncidence ? Toutes les pistes sont envisagées. Les restaurants sont éloignés l’un de l’autre, ils ne sont pas tous dans le même type de restauration. Leur seul point commun : une cuisine à consonance étrangère.

Archive du jeudi 2 août 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *