Comment les voleurs s’y prennent pour voler vos vélos ?

Voleur

Chaque jour, en moyenne une personne sur deux est victime d’un vol de vélo, et le taux de dépôt de plainte ne cesse de grimper. La faute n’est pas forcément liée à leurs propriétaires qui, pour la plupart, utilisent des systèmes antivol bien étudié. En dépit de ces mesures sécuritaires, ils se font enlever mystérieusement leurs vélos. La question qu’il convient de se poser est de savoir comment les voleurs s’y prennent pour voler des vélos. Nous répondons à cette question dans cet article.

Quels sont les endroits ciblés par les voleurs ?

Les personnes qui ont l’intention de voler des vélos mènent leurs opérations dans certains endroits stratégiques. La plupart des opérations de vol de vélo ont lieu aux domiciles des victimes ; c’est-à-dire dans leurs maisons ou aux alentours des maisons. Aussi, on enregistre les cas de vol de vélo dans et autour du lieu du travail du malheureux propriétaire. Ces opérations peuvent aussi être menées dans les espaces publics, mais aussi dans certaines zones dites à risque. C’est le cas des campus universitaires ou encore des stations de gare.

Selon certains rapports, les opérations de vol de vélos se produisent majoritairement par effraction, à l’extérieurou à l’intérieur de la maison de la personne ciblée, à l’extérieur des commerces, mais aussi dans les centres de loisirs.

Quelles sont les techniques de vol de vélo ?

Les individus malveillants ont recours à de nombreuses techniques pour parvenir à leurs fins. Très souvent, ils agissent sur le système antivol ou de blocage utilisé pour le vélo. Vous trouverez ci-dessous les différentes techniques possibles employées par ces individus pour réussir leurs opérations :

  • Prendre le vélo et son antivol

Si le cycliste décide d’accrocher son vélo à un poteau, il suffit que le voleur le passe avec son antivol au-dessus du poteau. L’opération devient plus facile, surtout lorsque le poteau n’est pas solide.

  • Utiliser des outils

S’il existe un écart entre le vélo et le support auquel il est fixé, le voleur peut facilement sauter le système de blocage en se servant des outils comme le vérin, pieds de biche, barre à mine ou pince mon seigneur. Les plus expérimentés tournent avec habileté le cadre vélo ou la potence contre le support pour briser la serrure de l’antivol.

Pour accélérer l’opération de vol, le voleur peut utiliser, si possible, des outils coupants comme la pince coupante, le coupe-boulon, la meuleuse d’angle ou encore la cisaille et la scie à métaux pour scier l’antivol.

  • Frapper le cadenas

Le voleur peut également utiliser un marteau pour briser le cadenas qui est utilisé pour verrouiller un vélo. Il suffit d’exercer quelques coups de frappe sur le cadenas pour le faire sauter. C’est d’autant plus facile si le cadenas traîne sur le sol.

  • Crocheter les serrures

Si le cycliste utilise un système de protection muni d’une serrure et d’une clé, alors il sera facile au voleur de faire le crochetage de la serrure. Pour cela, il suffit que le voleur introduise des outils dans la serrure afin de la faire crocheter. Ainsi, il pourra l’ouvrir et emmener le vélo.

Voilà bien de techniques qui permettent aux voleurs de dérober un vélo. Maintenant, que vous êtes informé, veuillez bien protéger le vôtre pour éviter cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *