Comment boirons-nous le vin de demain ?

Bouteilles vide de vin avec bouchon

Si en France, on est autant attachés au vin qu’à son contenant -y compris au traditionnel bouchon de liège qui va avec la bouteille-, on voit fleurir chaque jour de nouveaux concepts, plus originaux les uns que les autres, et pourtant, ils se pourraient bien que les choses évoluent !
Accessoires geeks anecdotiques, utilisation détournée de contenants déjà existants ailleurs ou véritables révolutions, si, contrairement à ce qu’on a tenté de nous faire croire récemment, la machine qui transforme l’eau en vin n’est pas encore arrivée, on recense quelque unes des techniques qui pourraient bien révolutionner notre manière de consommer le vin dans les années à venir ! Cet article est partagé par un expert viticole de chez Viti Trade spécialisé dans les nouvelles technologies et le conseil en matériel de vinification. (https://viti-trade.com)

Façon librairie design avec le Projet Gutenberg de Pernod Ricard

Le mois dernier, l’emblématique groupe de vins & spiritueux a dévoilé son projet Gutenberg qui prend la forme d’une bibliothèque design reliée à une tablette tactile, où chaque livre renferme 70cl de l’un des célèbres alcools de la maison.
Le petit plus ? La tablette renferme des tutoriels faciles pour re-créer des cocktails maison au dosage millimétré, et le support de la tablette vous alerte lorsque l’un de vos contenants est presque vide : on peut alors commander en ligne une nouvelle recharge et se la faire livrer à domicile en quelques clics !
On l’imagine aisément adaptée dans sa version vins … Sans toutefois être certains de sa réelle utilité, nul doute que les amateurs de design craqueront pour cette bibliothèque connectée !

Déguster le vin d’une bouteille sans la déboucher

Greg Lambrecht, ingénieur et amateur de grands crus averti, s’est retrouvé face à un cruel dilemme lorsque sa femme est tombée enceinte : comment continuer à profiter des grands crus qui peuplaient sa cave sans pour autant gâcher le vin, qui perdait de ses qualités gustatives seulement quelques heures après l’ouverture de la bouteille ?
Son système, surnommé Coravin 1000, est doté d’une petite aiguille qui permet de se servir un verre de vin sans débouchonner la bouteille ni faire rentrer d’air dedans, grâce à un ingénieux système de gaz injecté dans la bouteille, sans pour autant altérer ni le process de vieillissement, ni la qualité du vin !

Quand le vin s’inspire du café : le verre de vin façon dosette !

On connaissait les célèbres dosettes de cafés et leurs machines incarnées par le George Clooney, il existera bientôt la version dosettes de vin !
Présentées dans des petits tubes transparents de 10cl, la start-up 10-vins vous propose, via sa machine D-vine d’aérer et de mettre à juste température la dose de vin de votre choix en 30 secondes.
Si le catalogue est à l’heure actuelle plutôt restreint, il devrait s’étoffer au fil des mois. La machine, dont le prix oscillera entre 150 et 200€ devrait quant à elle, arriver sur le marché d’ici quelques semaines.

Le Bag-in-box à la côte !

On en parlait ici encore il y a quelques semaines et pour cause : c’est l’un des contenants les plus plébiscités ces derniers temps et pour cause, une récente étude démontre que pas moins d’une personne intérrogée sur 5 achetait un bag-in-box au moins une fois par mois.
C’est donc naturellement qu’il est aujourd’hui décliné sous toutes les formes, types de vin et couleurs.
La start-up new-yorkaise intitulée Public House en est le parfait exemple et propose des bags-in-box au packaging moderne de Cabernet Sauvignon, pour la version rouge et de Sauvignon blanc, pour la version vin blanc. Elles incluent également les verres, de quoi organiser une séance de dégustation à l’improviste. Créée en 2012, la petite entreprise, co-fondée par un américano-français, rencontre un franc succès.

La Canette n’est désormais plus réservée aux sodas

La société Fabulous brand et son vin de l’AOC Corbières en canette avant fait beaucoup fait parler d’elle lors du lancement l’été dernier de son vin en canette Winestar sur le marché français.
Si le produit est resté plus que confidentiel sur le marché français, l’entreprise n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’elle est aussi propriétaire de la marque de vin en canette Barokes, commercialisée en Asie.
Dans un article retranscrit par le Nouvel Observateur lors du lancement du produit, si le sommelier Emmanuel Delmas remettait sérieusement en cause la qualité du vin proposé, il avait alors assuré que celui-ci n’avait pas le moindre goût de métal.
La canette donc, semble donc avoir fait ses preuves quand à ses qualités en tant que contenant, d’autant plus qu’associée aux bons revêtements, elle peut permettre une bonne conservation pour les vins qui se dégustent jeunes. Reste aux vignerons et aux spécialistes du marketing de proposer un produit adapté aux envies des Français ?
Qui sait, dans un futur proche, l’arrivée de cannettes biodégradables ou en tous cas, plus respectueuses de l’environnement pourrait leur donner leurs lettres de noblesse auprès des amateurs de vin et des vignerons ?

On reste persuadés que ces nouveaux modes de consommation sont bien loin du charme de la traditionnelle bouteille et le bruit caractéristique de son bouchon en liège mais on avoue, on serait très curieux de tester toutes ces nouveautés pour se faire un avis plus tranché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *